Docteur Médéric MOREL

« Refaire ses seins » !

« Je suis assez d’accord avec le terme de « refaire sa poitrine », car il s’agit finalement de refaire ce que la nature n’a pas donné à certaines femmes (petite poitrine), ou bien refaire ce qui a été dégradé (par les grossesses, le temps ou un amaigrissement par exemple). Il y a donc différentes motivations qui peuvent nous amener à réaliser cette intervention. N’hésitez pas à me demander mon avis, il y a certaines femmes qui n’imaginaient même pas cette intervention compatible avec un résultat naturel et qui sont ravies de l’intervention. Il y a plein de possibilités !  »

Docteur Médéric MOREL

AUGMENTATION MAMMAIRE :

DÉFINITION ET OBJECTIFS

L’augmentation mammaire consiste à corriger un volume mammaire insuffisant par la mise en place d’une prothèse mammaire en arrière du sein. Cette intervention permet non seulement de faire varier le volume du sein, mais également de changer sa forme en fonction des souhaits de la patiente, voir même de remonter une poitrine tombante ou vide.

PRINCIPES

Dans l’implantation mammaire, la prothèse de sein est introduite par une petite incision. L’incision peut se trouver à la moitié inférieure de l’aréole ou dans le sillon sous mammaire. Le choix est déterminé en fonction des souhaits de la patiente et de diverses prédispositions anatomiques. Nous avons à notre disposition plusieurs formes de prothèses mammaires : des formes dites anatomiques, où la prothèse présente déjà la forme d’un sein naturel,  ou des formes rondes. Dans chacune des formes, il existe quatre projections possibles, en fonction du souhait d’un sein plutôt plat ou d’un sein très rond. Les implants mammaires actuellement utilisés sont préremplis par un gel de silicone. Il existe plusieurs densités de gel possibles, afin de répondre aux différents goûts des patientes.

Le choix du revêtement (« classique » = microtexturé, ou innovant = poly-uréthane) est aujourd’hui un élément indispensable que les chirurgiens qualifiés ne peuvent ignorer. Le revêtement poly-uréthane permet de repousser les limites de la chirurgie dans des situations complexes de seins relâchés, ou en cas de coques péri-prothétiques ou même d’asymétries importantes. Le Docteur Morel maîtrise parfaitement ces techniques innovantes depuis plusieurs années.

AVANT
L'INTERVENTION

avant l'intervention d'augmentation mammaire

L’emplacement de la cicatrice, la situation de la prothèse par rapport au muscle, le type et la taille de la prothèse seront décidés pendant les consultations préopératoires. Le médecin anesthésiste devra être vu en consultation environ une semaine avant l’intervention. Ce dernier prescrira éventuellement une prise de sang. Ce bilan est habituellement complété par le chirurgien, qui demande un bilan d’imagerie du sein (mammographie et/ou échographie).

APRÈS
L'INTERVENTION

après l'intervention d'augmentation mammaire

Une hospitalisation ambulatoire (la journée seule) est nécessaire (plus rarement une nuit à la clinique après l’intervention). Les suites opératoires sont rarement douloureuses, même en cas d’implants mammaires situé en arrière du muscle grand pectoral. Ceci est le fruit d’une collaboration avec le médecin anesthésiste et qui consiste, pendant l’intervention, à anesthésier le muscle grand pectoral à l’aide d’un produit d’anesthésie locale à durée d’action prolongée. Ainsi, la patiente peut sortir, en général, au bout de 24 heures, en poursuivant à domicile un traitement antalgique par comprimés.

Il est nécessaire de réaliser un très bon maintien de la poitrine par un soutien-gorge qui est prescrit au cours des consultations préopératoires, et qui sera acheté par la patiente avant l’entrée à la clinique. Ce soutien-gorge est mis en place dès la fin de l’intervention et devra être porté 24 heures sur 24 pendant les premières semaines. Les petits pansements sur les cicatrices sont à refaire tous les 2 à 3 jours pendant une semaine.

Les consultations postopératoires se font au cabinet, environ une semaine après l’intervention, puis à 2 mois et à un an.

AVANT
L'INTERVENTION

avant l'intervention d'augmentation mammaire

APRÈS
L'INTERVENTION

après l'intervention d'augmentation mammaire

AVANT
L'INTERVENTION

avant l'intervention d'augmentation mammaire

APRÈS
L'INTERVENTION

après l'intervention d'augmentation mammaire

QUESTIONS

Quelle est la durée de vie des prothèses mammaires ?

Le laboratoire Polytech (fabrication allemande) garantit les prothèses mammaires à vie. Nous avons de bonnes raisons de penser que les prothèses mammaires actuelles dureront au moins 20 ans, voire plus. Il sera probablement nécessaire de les changer dans ces délais.

La grossesse et l’allaitement sont-ils possibles ?

Oui. La grossesse se passe tout à fait normalement. L’allaitement est possible et sans danger, tant pour la maman que pour le bébé. Le seul véritable risque réside dans la dégradation du résultât esthétique.

La surveillance par mammographie est –elle possible ?

Oui. Les mammographies et/ou échographies doivent être réalisées selon le même rythme qu’une patiente non porteuse d’implants mammaires. Il suffit de signaler au radiologue la présence des prothèses. Ces techniques de dépistage sont aussi efficaces que sans prothèses mammaires et sans danger pour celles-ci. Dans les situations complexes l’IRM peut-être une imagerie très utile.